Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
valle-di-campoloro-chapelle-sainte-christine.over-blog.com

valle-di-campoloro-chapelle-sainte-christine.over-blog.com

valle-di-campoloro-chapelle-sainte-christine.over-blog.com La chapelle de Santa Cristina: Un édifice majeur du patrimoine Corse et une réelle valeur architecturale avec ses fresques datant du XVème siècle

Publié le par Francescu tragulinu

  Ce lundi 24 juillet 2017

 Fête

de

Santa Cristina

 

 

Comme chaque année une messe sera célébrée dans la chapelle à 11 h. Elle sera suivie d'une collation sous les noisetiers. On pourra se procurer sur place i migliacci, des crêpes et des sandwichs.

C'est au village de Valle di Campoloro que se dérouleront la procession de la Sainte à 19 h et  un bal en soirée. 

 

Lundi 24 juillet 2017, fête  de Santa Cristina à la chapelle...

Vous pouvez visiter la chapelle

en demandant la clef à la Mairie de Valle di Campoloro

ou

à l'Office de Tourisme de Moriani

et... 

lorsque vous y serez 

n'oubliez surtout pas ...

 

CHAPELLE ET CIMETIERE

SANTA CRISTINA

(IXe-XVe)

 

Merci de respecter ces lieux classés et de culte...

                                                                        Commune de Valle di Campoloro

 

 

Chapelle Santa Cristina

Madame Moracchini-Mazel

Archéologue chargée des recherches au CNRS

Extraits du Bulletin Monumental N° 112 de 1954

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu
A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
En attendant la cérémonie... Photos Francis Orsini
En attendant la cérémonie... Photos Francis Orsini

En attendant la cérémonie... Photos Francis Orsini

photos: Studio SERAPHIN photo
photos: Studio SERAPHIN photophotos: Studio SERAPHIN photo

photos: Studio SERAPHIN photo

A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
A la chapelle Santa Cristina...Un très beau mariage
Photos Jeanne Pietri

Photos Jeanne Pietri

Photos Francis Orsini
Photos Francis Orsini

Photos Francis Orsini

article paru dans Corse matin, signé Jacques Paoli

article paru dans Corse matin, signé Jacques Paoli

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu

... Pas moins de 6 moulins

dans un rayon de 200 mètres autour de

la chapelle

L'environnement dans lequel se trouve la chapelle a connu à travers les âges une intense activité économique liée à la culture des céréales, des châtaigniers et des oliviers car la région du Campulori était particulièrement riche par sa situation et la fertilité de son sol.

D'aucuns disent que la Plaine orientale était jadis le « grenier de Rome »

Pas moins de six moulins à eau, entourent la chapelle dans un rayon de deux cents mètres seulement.

L'eau, des deux sources de la Fica et du Botrangulu qui jaillissent à flanc de coteau, alimentait alors de nombreux canaux de dérivation pour l'arrosage des champs et aussi pour faire tourner les moulins.

L'utilisation de cette eau pour l'arrosage était règlementée. Les anciens se souviennent qu'il fallait respecter un horaire précis de la journée pour détourner et rétablir le canal. La non observation de cet horaire pouvait entraîner des conflits entre voisins.
 

La chapelle Santa Christina et son environnement socio-économique au fil du temps... Les moulins à eau
La chapelle Santa Christina et son environnement socio-économique au fil du temps... Les moulins à eau
La chapelle Santa Christina et son environnement socio-économique au fil du temps... Les moulins à eau
La chapelle Santa Christina et son environnement socio-économique au fil du temps... Les moulins à eau
La chapelle Santa Christina et son environnement socio-économique au fil du temps... Les moulins à eau
La chapelle Santa Christina et son environnement socio-économique au fil du temps... Les moulins à eau

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu
Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle
La chapelle dans son écrin de verdure...

La chapelle dans son écrin de verdure...

Les fresques de la chapelle

« 

« 

« L'amici di a cappella Santa Cristina » 

Una santa assai appreziata da tutti in valle di campuloru 

Ssa cappella si trova nantu à e prime cullettule di a piaghja di a Costa Verde à meza  campagna

à trè chilometri da u mare è à una centinaja di metri sottu à u paese di u Muchjetu

Fin'à l'anni 1970 ùn ci si pudia ghjunghje chè à pedi o à cavallu à i muli o i sumeri,

ma oghhje a strada permette di ghjunghjeci in vittura.

-"Sta capella tene una piazza maiò ind'è u core è a mimoria di i muchjitani chì interravanu i so morti

in giru à a capella.  Oghje sò numerose e famiglie chì venenu à fiurisce e tombe di i so antenati.  

Per via chì ssa cappella hè messa in repertorio di i monumenti storichi si pò dì chì e visite ùn stancianu mai, in su logu benedettu ci si crocianu in santa pace : alemani, taliani, spagnoli, inglesi , svizzeri , belgichi  pinzuti è dinù Corsi  , chì venenu sia per u situ famosu , sia per  l'affreschi murali , 

o   per l'architettura rumana , è ancu puru per e ceremonie religiose.

 

Un edifiziu maggiore di u patrimoniu nustrale

Fù rimessu a novu parecchje volte grazia à u so statutu di monumentu storicu chì

Prospère Mérimée li desse in u 1875, l ‘affreschi ùn funu ricunnisciuti chè in u 1908

l‘ultimu acconciamentu importantissimu si passò in l’annate 2007-2009

Cusì e future generazioni ùn averanu a rimproveracci l’abandonu di ssu logu sacratu

 

I mezzi pè u mentenimentu di a struttura

A cummuna proprietaria di l’edifiziu ùn hà tanti mezzi pè intratene ssu monumentu

hè a fundazione di « Les bâtiments de France « chì s’occupa di contrullà i travaglii di l’intraprese spezializate ,

L’aiutu di a culletività territoriale hè statu primordiale pè l’ultima intervenzione

Ùn impedisce micca chì a Corsica hà Bisognu di più chè cusì, pè rifà e intratene tante richezze patimoniali in ruina

 

A frustatura di l’anni chì passanu

Ci piove in a capelle santa christina, forse ci volerà à rifà u tettu per salvà l’affrescchi

 

A festa tradizionale di santa Christina

Ssa santa hè festighjata u 24 di lugliu grazia à l’organizazione « l’assogiu Sant’ Austinu di Valle di Campuloro »

-Dopu a à messa di 11 ore , à u frescu sottu à i nocelluli e famiglie prisenti si spartenu i migliacci ,

è si canta è si beglie in allegria

- Dopu mezziornu pè a prucessione si colla fin’à u paese è si prumena a santa in tutte e strette cantendu è pregandu

D’altre manifestazioni seguidanu à u mese d’aostu :

- in u 2016 , 180 cugini ci si sò ritrovati pè celebrà un matrimoniu , è un battesimu,

- Un gruppu di turisti giaponesi hè statu ricevutu in u cuntestu di u scambiu

- Di settembre funu e ghjornate di u patrimoniu incu visite organizate

- Di novembre pè i santi u prete di Cervioni hà benedettu e tombe

 

Un assocciu per difende è intratene a cappella santa Cristina

Simu una squatra di volontarii passionati per fà di rigalu e ricerche di ogni rimessa à novu,

l’origini di u fattu è di l’evenimenti chì hanu permessu l’edificazione di sta cappella

Avimu digià accadastatu parecchji documenti storichi : ritratti topograffichi trovati à u cadastru di Bastia, vidéos, è parecchje testimonianze

Fattu l’accumpagnamentu cumentatu di e visite sottu à la responsabilità di Madama Pardon di ghjugnu 2016 è animatu da Jacqueline Geronimi ADECEC durante e ghjornate di u patrimoniu u 17 è 18 settembre 2016 chì hanu vistu passà in si dui ghjorni più di centu visite

Simu pronti à appoghjà l’azzione di a municipalità pè salvà l’edifiziu è veghjà à a prudezione tantu di u patrimoniu storicu, architurale etnologicu chè di e dui surgenti di rinomina chì si trovanu da una parte

è l’altra di a cappella chì hanu ghjovatu à fà girà 6 mulini ( Oghje in ruina certi hanu sempre a so magina )

 

E ricerche di l’origini di stu situ à i ghjorni d’oghje

pensa d’un accunsentu cummunu chì a custruzione di a cappella daterebe di u IXesimu seculu in parte ruinata in u XII esimu, poi rimessa in statu à u principiu di u XVesimu da i frati benedittini ghjunti da Monte Christu , sa chjesola prisenta un pianu particulare incu una nave d’aspettu tradizionale rialzatu da una spezia di cruciera chì depassa ( o risorte ) largamente , imbellitu da duie accinte orientali accoppiate.

U capizzale hè ornatu dinù di pitture rimerchevuli stimate di u 1473 chì si sò mantenute fin’à quì quasi tale è quale malgraddu tanti divasti

Femmu a proposta di cuntinuà à fà e ricerche in strava nantu à internet, in i libri stampati è in l’archivi locali è departimentali.

 

 

 

Les fresques de la chapelle

“Les amis de la chapelle Sainte Christine”

La Chapelle Sainte Christine est chère au cœur des habitants du village...

Elle se trouve sur les premiers côteaux de la plaine de la Costa-verde, dans la campagne à trois kilomètres de la mer et à quelques centaines de mètres au-dessous du village de Valle di Campoloro.

Depuis les années 1970, on y arrive par la route; jusqu’alors, on ne pouvait y accéder que par des chemins muletiers.

Elle est chère au cœur des habitants de Valle di Campoloro. Elle représente une part importante de leur identité et de leur mémoire. Elle a souvent accompagné des moments de leur vie, de génération en génération.

Plusieurs familles viennent encore fleurir les tombes de leurs aïeux dans le cimetière.

De très nombreux visiteurs tout au long de l’année... La chapelle attire tout au long de l’année, un public nombreux et varié, intéressé soit par le lieu, soit par ses peintures murales à fresques, soit par le passé de cet édifice ou encore par son architecture mais aussi par les cérémonies religieuses qui y sont organisées.

On croise continuellement des personnes égarées et des randonneurs, sur les chemins de la commune; ce sont souvent des couples, quelquefois des familles ou encore des groupes à la recherche de la chapelle. Ils viennent de toute la Corse et des autres régions mais beaucoup sont des touristes belges, allemands, italiens, espagnols, anglais, suisses...

Il est vrai qu’elle figure sur tous les guides touristiques.

 

 

 

 

 

Les fresques de la chapelle

Die Freunde der Kapelle Santa Cristina

Santa Cristina ist den Einwohner des Dorfes ins Herz gewachsen…

Die Kapelle Santa Cristina befindet sich auf den ersten Hängen der Ebene der Costa-Verde,

auf dem Land, 3 Kilometer vom Meer entfernt und einigen hundert Meter unterhalb des Dorfes Valle di Campoloro.

Seit 1970, kann man sie per Straßenverkehr erreichen. Davor, führte nur ein Saumpfad zu ihr.

Die Kapelle ist den Einwohner von Valle di Campoloro lieb geworden. Sie stellt einen nicht unerheblichen Teil ihrer Identität und Erinnerungen dar. Sie war oft der Begleiter wichtige Momente ihres Leben von Generation zu Generation.

Mehrere Familien pflegen immer noch die Gräber ihrer Ahnen auf dem Friedhof.

Zahlreiche Besucher das ganze Jahr….

Die Kapelle ist ganzjährig eine Attraktion für verschiedenen und zahlreichen Besucher, die sich für ihre Wandmalerei und Fresken, Architektur, Geschichte, oder auch für die organisierten kirchlichen Feier interessieren.

Oft trifft man auf den Wegen der Kommune, Leute die sich verlaufen haben, Wanderer, Paaren, Familien oder auch Gruppen, die auf der Suche der Kapelle sind. Sie kommen aus ganz Korsika und anderen Regionen, aber Viele sind Belgier, Deutsche, Spanier, Italiener, Engländer, Schweizer…

Die Kapelle wird auf alle Reiseführer erwähnt.

Les fresques de la chapelle

La Cappella di Santa Cristina é da sempre nei cuori degli abitanti del Villaggio .....

La Cappella di Santa Cristina é su una collinetta a soli tre chilometri dal mare e a poche centinaia di metri al di sotto del villaggio di Valle di Campoloro

Prima della costruzione della strada che risale agli anni '70, i Fedeli raggiungevano la Cappella attraverso una angusta mulattiera

Questa Cappella é da sempre nei cuori degli abitanti di Valle di Campoloro; essa si identifica nella memoria degli abitanti accompagnando, di generazione in generazione, tutti i momenti della loro vita

Molte famiglie vengono tutt'ora a portare i fiori sulle tombe dei loro cari nel cimitero propsicente l' ingresso della Cappella

Sono molti i visitatori nell'arco dell'anno attirati dalla posizione della Cappella in piena Natura e soprattutto dagli affreschi risalenti all'anno 1492 ; la Cappella di Santa Cristina appare in tutte le Guide Turistiche

La provenienza dei visitatori non é solo dalla Corsica, ma anche da tutta l'Europa

Durante l'anno la Cappella é aperta al pubblico in occasione di Cerimonie religiose e visite guidate

 

Les fresques de la chapelle

The Sainte Christine chapel is close to the hearts of the inhabitants of the village...

The chapel Sainte Christine is located on the first slopes of the plain of the Costa verde, in the country, three kilometers from the sea and a few hundred meters below the village of Valle di Campoloro.

Since the 1970s, one can get there by road; before then, you could access only by mule paths.

The chapel is dear to the hearts of the inhabitants of Valle di Campoloro. It represents an important part of their identity and their memory. She often accompanied moments of their life, from generation to generation.

Several families still come to put flowers on the graves of their ancestors in the graveyard.

There are many visitors coming throughout the year… The chapel attracts, year-round, a large and diversified public interested either by its location or by frescoes murals, by the past history of this building, or even by its architecture but also by the religious ceremonies that are still held there.

We often cross people and backpackers, lost on the roads of the commune; these are generally couples, sometimes families or groups looking for the chapel. They come from all over Corsica and other regions, but many are Belgian, German, Italian, Spanish, English, Swiss…tourists.

It is true that it appears on all the tourist guides.

 

 

Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle

Présentation des fresques

Présentation des fresques, voir les numéros sur le Plan ci-dessus Document réalisé par Madame Barbara Mazzei, Docteur en archéologie et histoire médiévale membre de l'ICOMOS

Présentation des fresques, voir les numéros sur le Plan ci-dessus Document réalisé par Madame Barbara Mazzei, Docteur en archéologie et histoire médiévale membre de l'ICOMOS

Abside Nord:

Sur le Plan N° 20- le cortège des apôtres (de gauche à droite)

ci-dessous

Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle

Abside Sud

Sur le Plan N° 21 - les 8 Saints ( de gauche à droite)

ci-dessous

Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle
Les fresques de la chapelle

Le Tétramorphe

Sur le Plan N°16

Ci-dessous

Les fresques de la chapelle
Sur le Plan N° 16, 18, 14
Sur le Plan N° 16, 18, 14

Sur le Plan N° 16, 18, 14

Sur le Plan N° 15, 17
Sur le Plan N° 15, 17

Sur le Plan N° 15, 17

Sur le Plan N° 7  Vierge Marie l'Annonciation

Sur le Plan N° 7 Vierge Marie l'Annonciation

Sur le Plan N°8 Saint-Christophe
Sur le Plan N°8 Saint-Christophe

Sur le Plan N°8 Saint-Christophe

Sur le Plan (entre les deux absides) N° 13 Saint-Jean le Baptiste
Sur le Plan (entre les deux absides) N° 13 Saint-Jean le Baptiste

Sur le Plan (entre les deux absides) N° 13 Saint-Jean le Baptiste

Sur le Plan N°6  l'archange Gabriel

Sur le Plan N°6 l'archange Gabriel

Sur le Plan N° 19 Saint-Michel archange

Sur le Plan N° 19 Saint-Michel archange

La présentation de l'ensemble des fresques n'est pas terminée, elle est en construction

Les photos de cette présentation sont de Jean-Marie Grandi

A voir ou à revoir

le magnifique blog

d'Elisabeth Pardon

"Visages de Santa Cristina"

 

Les fresques de la chapelle

A voir ou à revoir également

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu
Valle di Campoloro: C'est en 1839 que Prosper Mérimée découvrit la chapelle...

Prosper Mérimée

 

C'est en août 1839, invité par la famille Grassi de Cervione que Prosper Mérimée, Inspecteur Général des Monuments Historiques, avec son livre « voyage en Corse » a fait connaître la chapelle à la France entière et bien au-delà de ses frontières.

 

Chez François-Xavier et Marie-Virginie Grassi


"..... Pour la petite histoire rappelons que François-Xavier et Marie-Virginie Grassi se rendirent à Bastia afin d'y rencontrer Prosper Mérimée et tenter de l’amener à la chapelle.

Marie-Virginie étant née Suzzoni et descendante des Casabianca, c'est à ce titre qu'elle eut l'honneur d’accueillir Posper Mérimée plus encore, de son goût pour les oignons farcis au "brocciu" que l'on appela depuis, dans la famille, les oignons "à la Mérimée".

C’est, d’ailleurs, à Cervione qu’il avait commencé à écrire "Colomba".

A l'issue de son séjour à Cervione, il emporta un chandelier surmonté d'une tulipe de verre blanc remplie d'huile d'olive où baignait une mèche de coton - flambeau que Mérimée avait convoité et qu'on lui avait offert avec plaisir."

Extraits de Ref: ADECEC 1996: Les CATHARES CORSES Une conférence d'Alexandre GRASSI en 1866 Avec une Biographie d'Alexandre Grassi, et des notes par Antoine-Dominique MONTI
 ALEXANDRE GRASSI par Antoine-Dominique MONTI


                                                                    -=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

 

A propos de Prosper Mérimée

Voici un extrait de l'article de Corse Infos

texte et photos de

Daniel Cerani 

du

Dimanche 31 août 1986

 

La chapelle de Santa Cristina, telle qu'elle était le jour de l'inauguration de la nouvelle toiture en 1986: les lauzes ont remplacé les tuiles rouges
La chapelle de Santa Cristina, telle qu'elle était le jour de l'inauguration de la nouvelle toiture en 1986: les lauzes ont remplacé les tuiles rouges

La chapelle de Santa Cristina, telle qu'elle était le jour de l'inauguration de la nouvelle toiture en 1986: les lauzes ont remplacé les tuiles rouges

La chapelle vue depuis la Furmicaccia, au-dessus on distingue le village de Santa Maria Poghju

La chapelle vue depuis la Furmicaccia, au-dessus on distingue le village de Santa Maria Poghju

Le passage de Prosper Mérimée

à  CERVIONI

la maison où habitait la famille Grassi

Valle di Campoloro: C'est en 1839 que Prosper Mérimée découvrit la chapelle...
Valle di Campoloro: C'est en 1839 que Prosper Mérimée découvrit la chapelle...
La maison où habitait la famille Suzzoni
La maison où habitait la famille Suzzoni
La maison où habitait la famille Suzzoni

La maison où habitait la famille Suzzoni

Extrait

des

"Notes d'un voyage en Corse"

 

Prosper Mérimée

Fournier
Valle di Campoloro (Mucchieto)

Valle di Campoloro (Mucchieto)

Valle di Campoloro: C'est en 1839 que Prosper Mérimée découvrit la chapelle...
Valle di Campoloro: C'est en 1839 que Prosper Mérimée découvrit la chapelle...

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu
A cappella di Santa Cristina: infurmazione
A cappella di Santa Cristina: infurmazione

 Santa Cristina est chère au cœur des habitants du village...

 

La chapelle Santa Cristina se trouve sur les premiers côteaux de la plaine de la Costa-verde, dans la campagne à trois kilomètres de la mer et à quelques centaines de mètres au-dessous du village de Valle di Campoloro.

Depuis les années 1970, on y arrive par la route; jusqu’alors on ne pouvait y accéder que par des chemins muletiers.

Elle est chère au cœur des habitants de Valle di Campoloro. Elle représente une part importante de leur identité et de leur mémoire. Elle a souvent accompagné des moments de leur vie, de génération en génération.

Plusieurs familles viennent encore fleurir les tombes de leurs aïeux dans le cimetière.

 

 

 

De très nombreux visiteurs tout au long de l’année...

 

La chapelle attire tout au long de l’année, un public nombreux et varié, intéressé soit par le lieu, soit par ses peintures murales à fresques, soit par le passé de cet édifice ou encore par son architecture mais aussi par les cérémonies religieuses qui y sont organisées.

On croise continuellement des personnes égarées et des randonneurs, sur les chemins de la commune ; ce sont souvent des couples, quelquefois des familles ou encore des groupes à la recherche de la chapelle. Ils viennent de toute la Corse et des autres régions mais beaucoup sont des touristes belges, allemands, italiens, espagnols, anglais, suisses...

Il est vrai qu’elle figure sur tous les guides touristiques.

 

 

A cappella di Santa Cristina: infurmazione

Lundi 31 Octobre 2016 

à 15 heures

Messe requiem

à la Chapelle Santa-Cristina

et

Bénédiction des tombes

                                    

Benedizzione  di e tombe, accumpagnata da preghere
Benedizzione  di e tombe, accumpagnata da preghere

Benedizzione di e tombe, accumpagnata da preghere

 

A propos du cimetière de Santa Cristina

 et

de bénédiction des tombes

 

voici une anecdote

qui mérite d'être mentionnée:

"La tombe d'Antone-Felice Pitti-Ferrandi"

 

 

 

A cappella di Santa Cristina: infurmazione
A cappella di Santa Cristina: infurmazione
A cappella di Santa Cristina: infurmazione

Toujours à propos du cimetière de Santa Cristina

Dans ses

Notes d'un voyage en Corse

 
 

Prosper Mérimée

écrivait le 1 janvier 1840
A cappella di Santa Cristina: infurmazione

 

 

La crèche 2016

à Muchjetu

imaginée et créée par Alain Chimenti et Gilbert Sancini

 

http://alain-chimenti.e-monsite.com/

A cappella di Santa Cristina: infurmazione
A cappella di Santa Cristina: infurmazione
A cappella di Santa Cristina: infurmazione
A cappella di Santa Cristina: infurmazione

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu
La chapelle: vues aériennes
La chapelle: vues aériennes
La chapelle: vues aériennes
La chapelle: vues aériennes
La chapelle: vues aériennes

Suite auxJournées du patrimoine

des

17 et 18 septembre 2016

Le livre d'or

Les visiteurs ont été invités à laisser des commentaires anonymes sur ce que nous avons appelé le livre d'or de la chapelle Santa Cristina.

Tous ont souligné la qualité des explications apportées par les présentateurs au cours de ces journées.

La plupart ont prodigué des encouragements aux amis de la chapelle pour qu'ils poursuivent les recherches concernant ses origines, veillent à sa protection et fassent connaître comme il le mérite, ce patrimoine. Nous  rappelons que cela doit se faire en liaison avec la Municipalité de Valle di Campoloro qui en est propriétaire.

Beaucoup déplorent la mauvaise signalisation aux intersections des routes, ce qui rend difficile l'accès à la chapelle.

Nombreux sont ceux qui regrettent le manque d'éclairage à l'intérieur de l'édifice: les fresques ne sont pas mises en valeur.

 

 

Plus de 107 visiteurs au cours de ces deux journées

 

Il avait été prévu deux visites commentées par jour.

La plupart des visiteurs de la chapelle ont, au cours de ces deux journées, répondu à un questionnaire anonyme.

Ainsi, on a dénombré 107 visiteurs

41 personnes le samedi

dont

21 résident en Corse et 20 dans d'autres régions ou pays (Allemagne, Italie)

et

66 personnes le dimanche

dont

29 résident en Corse et 37 dans les autres régions ou pays (Allemagne, Belgique, Italie)

La chapelle: vues aériennes

Photos aériennes réalisées par

Pierre-Marie ANGELI

Télépilote Professionnel déclaré DGAC

2bdrones

Immeuble Loumaland

2, Chemin de l'Annonciade

20200 Bastia

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques

 

Journées du patrimoine

17-18 septembre 2016

Une très belle participation cette année

Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques

 

"Les amis de la chapelle di Santa-Cristina"

et

l'ADECEC

Ont assuré un accueil et des visites commentées ainsi qu'une exposition de documents relatifs aux diverses restaurations

L'éclairage de nuit de la chapelle a eu lieu le samedi soir de 21 h à 22 h

Cette avant-première a été réalisée grâce au matériel prêté

Par l'Association "I chjassi muntagnoli "

En relation avec la Mairie de Valle di campoloro

Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques

La Chapelle de Santa Cristina...

Un Monument historique...

mais aussi un édifice religieux qui rythme encore aujourd’hui, la vie du village de Valle di Campoloro.

 

Une Messe

pour une cousinade qui a rassemblé 180 personnes

 

un mariage

et

un baptême

 

y ont été célébrés au cours de ce mois d’août 2016

 

Article CORSE-MATIN du Mardi 16 août 2016

Article CORSE-MATIN du Mardi 16 août 2016

Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques

 

 

matrimoniu

"à l'usu corsu"

Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques

La restauration des fresques 2007-2009

Séverine Haberer, a participé à la restauration des fresques de la chapelle en 2009.

"Pour moi, dit-elle, l’origine et la conception de ces peintures conservent des mystères. Les fresques de Santa Cristina sont les seules dans le corpus des chapelles corses, dont certains éléments, comme le séraphin aux ailes ocellées, renvoient à une expression romane. D’autres éléments proviennent clairement de mains que l’on connait, et que l’on retrouve, d’une chapelle à l’autre.

Comment ces éléments s’articulent-ils?

Sont-ils vraiment de la même période?

Il y aurait sûrement là matière à recherche pour un historien de l’art expérimenté".

Les intervenants

Le titulaire du marché était Michel Hébrard, de la SARL AROA (Avignon) qui pilotait donc l’équipe. Sophie Small, a également participé au chantier.

J’ai participé à l’ensemble du travail (durée totale de 6 mois). Sur les 3 premiers mois, phase de consolidations, Clemencia Vernaza (Suisse) était avec nous.

Durant les trois autres, Jean-Luc Mulhauser nous a rejoints (Montpellier), ainsi que Carlotta Chiari et Cecilia Torti (restauratrices associées à Parme, Italie).

 

Séverine Haberer

Séverine Haberer

Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
Journées du patrimoine, les cérémonies et les fresques
 Sant'Ippolito, Saint Hippolyte, l'abside de droite de la chapelle de Santa Cristina, lui est dédiée

Sant'Ippolito, Saint Hippolyte, l'abside de droite de la chapelle de Santa Cristina, lui est dédiée

Après une restauration de fresques ...

On entend, souvent, les visiteurs s'exclamer : on aurait pu refaire un visage effacé par le temps, combler les manques par des couleurs « comme » à l'origine, dans le style ou par analogie !...

 

Toutes les interventions, telles que la consolidation, le nettoyage et la réintégration, doivent être réduits au niveau minimum nécessaire permettant d’éviter toute disparition de matériel et toute diminution d’authenticité picturale. Partout où cela est possible, des échantillons de couches stratigraphiques attestant l’histoire des peintures doivent être préservés, de préférence in situ.

Le vieillissement naturel est un témoignage du temps et doit être respecté. Les transformations chimiques et physiques irréversibles doivent être préservées s’il est nuisible de les oter. Les restaurations précédentes, les ajouts et les couches picturales recouvrant des couches plus anciennes font partie de l’histoire des peintures murales. Ils doivent être considérés comme des témoins des interprétations et évalués de façon critique.

 

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu

La fête de Santa Cristina 

24 juillet 2016

à la chapelle

 

 

 
Contact: franceveorsini@gmail.com
La fête de santa Cristina le 24 juillet 2016
La fête de santa Cristina le 24 juillet 2016

La préparation de la chapelle

a été assurée par la Municipalité

Les fleurs ont été offertes

par

Simone Miramont

décoration 

Simone Miramont et Mathilde Mannini 

Photos Francis Orsini

Photos Francis Orsini

Photos Giovanna Perini
Photos Giovanna Perini
Photos Giovanna Perini

Photos Giovanna Perini

Photos Jeanne Pietri
Photos Jeanne Pietri
Photos Jeanne Pietri

Photos Jeanne Pietri

Pendant la messe Photo Francis Orsini

Pendant la messe Photo Francis Orsini

Des documents relatifs à la

restauration de 2007-2009

ont été présentés

par le groupe
"les amis de la chapelle di Santa Cristina"

 

 Photo1 Giovanna Perini- Photos 2 et 3 Grégoire Tourame Orsini
 Photo1 Giovanna Perini- Photos 2 et 3 Grégoire Tourame Orsini
 Photo1 Giovanna Perini- Photos 2 et 3 Grégoire Tourame Orsini

Photo1 Giovanna Perini- Photos 2 et 3 Grégoire Tourame Orsini

La fête de santa Cristina le 24 juillet 2016
La fête de santa Cristina le 24 juillet 2016

Repas traditionnel

sous

les noisetiers

 Photo 1 Grégoire Tourame Orsini  et Photos 2, 3 Jeanne Pietri
 Photo 1 Grégoire Tourame Orsini  et Photos 2, 3 Jeanne Pietri
 Photo 1 Grégoire Tourame Orsini  et Photos 2, 3 Jeanne Pietri

Photo 1 Grégoire Tourame Orsini et Photos 2, 3 Jeanne Pietri

Photos Christine Mazzieri-Guinard
Photos Christine Mazzieri-Guinard

Photos Christine Mazzieri-Guinard

 

La Procession

 au village à 19 heures.

 Photos Grégoire Tourame Orsini
 Photos Grégoire Tourame Orsini
 Photos Grégoire Tourame Orsini

Photos Grégoire Tourame Orsini

Photos Jeanne Pietri
Photos Jeanne Pietri

Photos Jeanne Pietri

Voir les commentaires

Publié le par Francescu tragulinu

Sainte Christine

Vierge et Martyre ( + vers l’an 300)

     Christine était une enfant de dix ans ; cependant il ne fallut pas moins de trois tyrans successifs pour la faire mourir, car les deux premiers furent victimes de leur cruauté. Elle avait pour père un gouverneur romain, nommé Urbain, très attaché au culte des faux dieux. Christine, inspirée d’en haut, après avoir ouvert les yeux à la vraie foi, enleva toutes les idoles d’or et d’argent que son père adorait dans sa maison, les mit en pièces et les donna en aumône à de pauvres chrétiens. A cette nouvelle, la colère de son père ne connut pas de bornes ; elle fut souffletée, fouettée, déchirée avec des griffes de fer.

    Au milieu de ces tortures, l’héroïque enfant conservait la paix de son âme et ramassait les morceaux de sa chair pour les présenter à son père dénaturé. Le supplice de la roue et celui du feu lui furent inoffensifs. Un ange vint ensuite dans la prison de Christine guérir ses plaies. Son père tenta un dernier effort ; il la fit jeter dans le lac voisin avec une meule attachée à son cou, mais un Ange la conduisit saine et sauve au rivage. Ce nouveau prodige irrita tellement le père barbare, que, le lendemain, on le trouva mort dans son lit.

    Un nouveau gouverneur fut l’héritier de sa cruauté ; il fit coucher Christine dans un bassin d’huile bouillante mêlée de poix ; mais elle fit le signe de la Croix sur elle et ne ressentit pas les atteintes de ce supplice. Après de nouvelles tortures, on la conduisit dans le temple d’Apollon ; dès qu’elle y entra, l’idole se brisa en pièces, et le tyran tomba raide mort. Sur le coup, trois mille infidèles se convertirent à la vraie foi.

    La courageuse martyre dut être présentée devant un troisième juge, qui eut à cœur de venger la honte et la mort de ses deux prédécesseurs. Il fit jeter la jeune martyre dans une fournaise ardente, où elle resta cinq jours sans en rien souffrir. Les bourreaux, à bout d’expédient, la laissèrent en prison au milieu d’une quantité de vipères que ne lui firent aucun mal. On lui coupa la langue sans qu’elle perdît l’usage de la parole. Enfin, attachée à un poteau, elle fut percée de flèches.

Voir les commentaires

1 2 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog